Bienvenue sur le blog de
michel hilaire...

A MON AVIS ........

 

Fil des billets

Ils nous préparent au pire.....

A la lecture hier de l’enquête de Sud-Ouest, j’ai cru rêver.
Non pas à la lecture des résultats mais simplement à la lecture de la question :
« Pensez vous qu’une taxe sur vos comptes bancaires pourrait être mise en œuvre en France comme à Chypre ? » était-il grosso-modo demandé…

Voilà pour le moins une curieuse façon de nous préparer insidieusement à une fatalité du malheur, de tester la résistance à la violence financière et de nous habituer à la souffrance sociale. Non seulement ce racket qui menace les chypriotes est indigne et illégal (un règlement européen protège en effet les dépôts jusqu’à 100 000 euros) mais, on nous demande aujourd’hui, si on pense possible et envisageable qu’il soit élargi à d’autres pays et que nous soyons nous-mêmes saignés.
On peut imaginer d’autres sondages dans les prochaines semaines :

  • Pensez vous que l’arrêt des soins pour une personne âgée ou d’un handicapé atteint d’une maladie incurable pourrait être mis en œuvre en France?
  • Pensez vous que l’obligation de travailler un jour sur deux gratuitement pour un patron en cas de difficulté financière de l’entreprise pourrait être mis en œuvre en France?
  • Pensez vous qu’une baisse de 35% des retraites pourrait être mis en œuvre en France ?
  • Pensez vous que la gestion des zones urbaines sensibles pourrait être confiée à des fonds saoudiens et que la gestion des zones rurales en difficulté à des fonds chinois ou russes ?
  • Pensez-vous que la lapidation et le droit de cuissage qui existe encore dans certains pays pourrait être mis en œuvre en France ?
  • Je vous laisse imaginer à votre tour d’autres questions…

Vous pensez que j’y vais un peu fort. Mais j’exagère…à peine.

Lisez le tout récent rapport de l’OCDE, en particulier pour mes collègues élus ou employés des services publics l’encadré bleu page 29. Mais, pour le privé ce n’est pas mieux, là c’est (entr’autre) l’encadré page 49.

Depuis 1973, les États ont renoncé à leur prérogative de « battre monnaie ». Pire, ils en ont donné l’exclusivité de la maitrise financière aux banques privées. Dès lors que les banques font systématiquement appel aux fonds publics lorsqu’elles sont en difficultés, n’est-il pas urgent de leur redonner un caractère public et d’ « établir le pouvoir de la société sur les banques et le crédit pour produire autrement les richesses » sans attendre comme nous le proposent la droite ou le Ps qu’elles deviennent enfin « raisonnables ».

Aujourd’hui, les véritables assistés ne sont pas les pauvres ; ce sont les banques, les financiers et les actionnaires. Pile, ils gagnent et face on perd. C’est truqué !
Il y a urgence à changer la règle du jeu et de passer de l’indignation à l’action.

 

Hôpital et rentabilité en Angleterre...l'exemple de Stafford...

Mon billet sur l'hôpital m'a attiré de nombreuses remarques et réponses. Beaucoup d'entre vous pensent (c'est réjouissant) qu'il faut coûte que coûte défendre le droit aux soins et donner des moyens supplémentaires à l'hôpital public.

En tout cas pas un d'entre vous ne peut imaginer qu'une politique de restriction de soin et d'austérité puisse amener à négliger et à nier "l'humain". Et bien, détrompez-vous, voilà où on en est arrivé en Angleterre à l'hôpital de Stafford avec un "système de santé" soumis à la rentabilité...

 

Le grand chamboulement...

C'est assez ahurissant mais l'élection de vos conseillers municipaux et de vos délégués communautaires va être chamboulée et très peu de gens (y compris des élus) sont au courant.

Par exemple le nombre d'élus dans les communes du canton va diminuer sans exception :

  • 17 à Saint Macaire au lieu de 19
  • 13 à Caudrot au lieu de 15.....

Le panachage sera impossible dans les communes de plus de 500 habitants où les listes devront être entières et comporter autant d'hommes que de femmes.
Les délégués communautaires deviennent des conseillers communautaires (tiens...!!!) et seront élus en même temps que les élus municipaux par la population.
Leur nombre sera revu par la loi dans le sens d'une plus grande proportionnelle et les conseils communautaires devront délibérer sur la répartition avant le 31 août 2013. Dans tous les cas les plus petites communes devront avoir un délégué mais dans notre canton, les quatre plus importantes auront la majorité absolue à elles seules. (Saint Macaire, Saint Maixant, Saint Pierre, Caudrot...).
Pour tous ceux qui souhaitent aller plus loin, je vous joins une note de l'AdCF qui récapitule tout ça.

 

Hôpital, santé, l'austérité est une catastrophe....

Nous avons rencontré avec mes amis du Front de Gauche les syndicats hospitaliers des hôpitaux de Cadillac et Langon. Leur témoignage m’a réellement bouleversé tant leurs conditions de travail se trouvent dégradées par le manque de moyens. Ils déploient avec une haute conscience toute leur énergie pour être à la hauteur de leur tâche et de leur mission de service public ; seulement voilà, ce qu’on leur demande aujourd’hui est proprement impossible à réaliser.

Et ce n’est pas fini puisque la toute puissante Fédération Hospitalière de France vient d’annoncer la suppression de 35 000 emplois pour les deux ans à venir. Ce qui fait qu’en cinq ans, ce sont 50 000 postes qui auront été rayés de la carte hospitalière. Autant de moyens en moins, autant de travail en plus, autant de stress, de souffrances, de personnels rappelés durant leurs congés…je recevais encore hier à ma permanence, une ancienne employée en CDD de Cadillac déboussolée et en grande difficulté.

Mais, les gestionnaires des hôpitaux vont encore durant deux ans devoir prendre des mesures d’austérité. Même la capitale n’est pas épargnée selon la très officielle revue "acteurs publics"

En effet, non seulement le gouvernement se refuse de revenir sur la tarification à l’acte ne permettent pas de financer correctement l’hôpital mais il aggrave le problème en baissant le tarif de remboursement cette année de 1,7% alors que les frais augmentent mécaniquement de 3,5%.

Voilà qui ne peut qu’aggraver le fameux « déficit » des hôpitaux ( de Langon à Paris) et qui nécessitera encore et encore des coupes sombres.
Ajoutons que ce gouvernement s’apprête à faire un cadeau inouï de plus de 500 millions aux cliniques privées grâce au crédit d’impôt de la loi dite de «compétitivité»…aide refusée aux hôpitaux publics sous prétexte qu’ils ne paient pas l’impôt sur les sociétés, alors qu’ils paient par contre la taxe sur les salaires.

Disons le clairement, cette politique n’est pas une politique de gauche, c’est une politique d’austérité sans fin qui ne peut mener qu’à l’explosion du système de santé, au malheur et à la souffrance. Au lendemain du 6 mai Marisol Touraine déclarait vouloir « ouvrir le chantier de l’hôpital » disant très justement que « consacrer les valeurs du service public, c’est d’abord dire que l’hôpital n’est pas une entreprise ».
Contrairement aux engagements, ce secteur hospitalier meurt aujourd’hui à petit feu des politiques d'austérités.

Insupportable ! La santé est avec l’école un des fondements sacré de la République, un droit inaliénable de chaque citoyen qui doit pouvoir apprendre et se soigner sans distinction de fortune ou d’origine sociale.

Avec mon collègue Pierre Augey, nous sommes intervenus auprès de l’ARS pour que l’hôpital de Langon dispose de moyens permettant un fonctionnement sans coupe sombre dans les moyens humains. Chaque soutien va compter, nous faisons appel à vous.

Reste que les politiques d’austérité actuelles qu’il s’agisse des salaires, des retraites, des impôts, des moyens des communes et départements…mènent tout droit à la régression sociale, à la récession, à la suppression d’emplois, au mal vivre. C’est une catastrophe humaine, sociale, financière. C’est un cercle infernal et sans fin qui n’a marché nulle part ailleurs ; il est urgent pour la gauche de changer de cap si elle veut rester la gauche, si elle veut changer la vie et si elle veut garder la confiance du peuple.

 

LGV, une lettre ouverte pleine de bon sens...

La coordination vigilance LGV vient de publier une lettre ouverte au président de la République après les déclarations qu'il a faites lors de sa venue en Aquitaine.

C'est tellement clair et plein de bon sens que je vous la transmets pour votre information et pour diffusion éventuelle.

 

Silure, les dents de la Garonne...

Ce n'est pas une histoire gasconne, c'est la dure réalité d'un affluent de la Garonne: le Tarn. Regardez vous-même cette vidéo...

Les silures du Tarn mangent les pigeons qui viennent l'été, boire sur les graviers. Le plus étonnant est que les pigeons ne se méfient pas car pour eux les prédateurs viennent uniquement du ciel (le faucon par exemple).

Le silure qui est apparu localement dans les années 1980 s'est pour sa part rapidement adapté à son nouveau milieu. En un mot, il est " nettement moins con qu'un pigeon" qui d’après les spécialistes scientifiques mettra plusieurs générations à intégrer ce nouveau danger.

De cet épisode, j'ai tiré deux leçons :

  1. d'une part, j'espère qu'il ne faudra pas des siècles aux pigeons que nous sommes pour comprendre la nocivité et les méthodes de chasse (et de classe) des prédateurs financiers qui nous dévorent au quotidien.
  2. d'autre part, j'interdis dorénavant à Léon de se baigner dans la Garonne de peur qu'un silure d'une centaine de kilos ne le dévore

leon_juin_2011__2_.JPG

J'ai d'ailleurs conservé la photo du silure pris à St Macaire il y a quelques années

P5120013.JPG

 

Les rythmes scolaires....

Beaucoup de choses sont dites sur les rythmes scolaires et la réforme du gouvernement marquée par "la précipitation et le manque de moyens". Le débat est loin d'être clos et il est parfois difficile de se faire une idée et d'y "retrouver ses petits". J'ai choisi aujourd'hui de vous proposer un dossier très pédagogique et adapté au monde rural préparé par le journal "La Terre".

 

Un esprit sain dans un porc sain....

Dès le début du mois, je file en courant jusqu’à la supérette/boucherie/charcuterie SPAR de Saint Pierre d’Aurillac pour la grande promotion du cochon. La promotion se fait à la fois sur le prix, la qualité et le service.

Denis le patron et Michel le charcutier (par ailleurs co-président des Bleuets Macariens, notre équipe de foot locale !) sont à votre service pour vous conseiller et répondre à votre demande. Chaque année avec eux, je tente l’impossible. Ils s’adaptent à la volonté du client, coupent et redécoupent à la demande, désossent, fendent, scient ….

Cette année, je leur ai demandé de me préparer avec le cochon de la chair à pâté en intégrant la viande de trois faisans que je venais de tuer et de désosser… « Pas de problème, m’a dit Michel, mais je le ferai à base de gorge car le gibier est toujours un peu sec».

J’ai souhaité aussi débiter une longe en cinq morceaux car je tente pour la première fois de réaliser des lonzos et de la copa, que je ferai mariner dans du vin de Denis Bourriot avant de les fumer « Pas de problème a dit Denis je t’en fais deux dans l’échine et trois autres plus basses, je te les désosse et je mets de côté les os pour Léon ! »
Quelle humanité ! même mon épagneul breton est associé ainsi à la promotion par l’intermédiaire du pâté (de faisan) et des os (de cochon) !
leon_faisans_02_2013.JPG

Et le fin des fins, cette année mon boucher-charcutier m’a porté la découpe dans la malle de la voiture « pour ne pas que je m’esquinte le costume… »

Enfin, tenez vous bien, au niveau traçabilité c’est le top car ce sont des cochons nourris « à la ferme avec des produits de la ferme » par Gilles et Jean-Marie Louvel de Gontaud de Nogaret. Des cochons que Denis commande à la demande, spécialement pour vous. Ce dont on est sûr c'est qu’ils n’ont jamais couru au Bouscat, ni à l’hippodrome de la Bidane à Langon !

Dans le cochon, tout est bon…surtout quand on dispose d’un véritable service public de proximité ; dépêchez vous, ça va bientôt se terminer !

 

Qui l'eût "crues"...

En ces temps de fortes pluies, tous les garonnais inquiets des colères à venir du fleuve peuvent se reporter très utilement au site suivant :

http://www.vigicrues.ecologie.gouv.fr/

C'est un outil remarquable qui vous indique en temps réel les montées des eaux dans tout le bassin affluents et sous-affluents compris. Vous pouvez obtenir des graphiques évolutifs sur 1...3...ou 7 jours avec inclus des comparatifs avec différentes crues de référence pour toutes les principales agglomérations de Lavardac à Cahors en passant par l'Isle Jourdain.

Donc, en cas de fortes pluies, à consulter avec "précipitation" !

 

Samedi, je serai au Rocher de Palmer à Cenon....

Flyers__Communisme_pour_changer_le_monde.jpgLe thème du débat et les personnalités valent le déplacement.
Je serai donc samedi 26 janvier au meeting à Cenon.
Cette initiative sera rediffusée en direct sur le site www.pcf.fr.

 

Devinette : quel point commun avec Virgin Megastore ?

C'est la devinette du jour :

Quel est le point commun entre Virgin Megastore, François Léotard, le Sernam, la banque Goldman Sachs, les Casinos Partouche...la SNCM ?

Réponse:

C'est le prédateur financier Walter Butler patron de Butler Capital Partner.

Pourquoi ?
Vous le saurez en lisant la lettre adressée au premier ministre par mon collègue Jean Jacques PARIS, président du groupe PCF/ Front de Gauche au Conseil Général.

 

De la tendresse, de l'intelligence, de la persévérance et... une petite dose d'humour !

Nous avions vendredi notre congrès cantonal du PCF ; beaucoup de choses intéressantes ont été dites et le débat a parfois été âpre. Tant mieux !

J’ai pour ma part insisté sur un thème : comment rassembler tous les électeurs/citoyens qui souhaitent le changement maintenant et qui pensent que l’austérité n’est pas la solution ?
En effet, de plus en plus nombreux sont les électeurs de gauche qui me font part de leur déception.
Ce trouble frappe en particulier un grand nombre de militants et de responsables associatifs souvent sensibles aux idées du PS. Ne nous y trompons pas, ces citoyens s’inquiètent de l'attitude actuelle du gouvernement qui refuse de rompre avec les logiques de la finance mais se sentent toujours profondément « socialistes ». Ils souhaitent que la gauche réussisse mais pensent que le chemin pris n’est pas le bon. Comme moi ! Comme nous !

Alors, je suis prêt à œuvrer avec eux sans leur demander de renier leur sensibilité socialiste, sans remuer le couteau dans la plaie de manière maladroite et culpabilisante. Comme si l'autre gauche dont nous nous réclamons ne s'était jamais trompée ! Un peu d'humilité...
Autant dire que je ne partage pas les réponses brutales trop souvent faites par des militants du Front de Gauche à ces électeurs qui ont cru utile dès le premier tour de voter François Hollande que ce soit par conviction ou par anti-sarkozysme.

Cela fait-il avancer les choses de tacler une infirmière rappelée au boulot sur ses jours de congés et qui se plaint de la dégradation de ses conditions de travail en la renvoyant à son vote des présidentielles ?

Je ne supporte pas plus le sourire méprisant et suffisant des gens condescendants à droite comme à gauche qui « savent tout » et qui prévoient avec délectation l’échec du gouvernement et un retour de la droite associée à son aile extrême !



Tout ce qui cristallise les "différences et le différent" à gauche renvoie inévitablement le changement aux calendes grecques, accélère l’exploitation quotidienne et renforce le pouvoir des financiers.

Je préfère pour ma part, faire preuve d'ouverture et de main tendue ; je partage totalement les propos du jeune dirigeant communiste Patrice Bessac qui déclare "il faut de la tendresse, de l'intelligence et de la persévérance". J'ajouterai : "il faut une bonne dose d'humour !"

C'est avec tous les "repris de justesse" que nous construirons une alternative car rien n'est écrit définitivement, pas plus la fatalité de l'austérité que la victoire définitive du libéralisme, à condition de se rassembler et de ne pas croire que nous avons toujours raison avant les autres.

Il est urgent de créer de l'espoir. Pour cela il faut abandonner la tentation de la rancœur au profit du respect mutuel , de la réflexion et de l'action.

Ah ! J'allais oublier l'humour. Je sais camarades, c’est parfois agaçant d’être toujours du côté des gentils. Alors si vous sentez que vous allez craquer, autorisez vous une petite dose d’humour, mais seulement quand vous êtes à peu près sûr de ne pas blesser.

Pour ma part, par exemple, j’envoie à mes amis de « gôôôche » l'affiche "front de gauche" des présidentielles :

fallait_voter_JLM.jpg

et celles des législatives légèrement modifiée pour la circonstance :

fallait_voter_MH_HF.jpg

On peut bien quand même déconner un peu non ? ça n'empêche pas le débat et le travail commun.

 

De l'autre côté de l'eau.....

Profitons du week-end pour aller voir ce qui se passe de l'autre côté de l'eau en osant aller un peu plus loin que Langon....jusqu'à Villandraut.
J'ai jeté par hasard un œil sur le "sabitout" (le journal qui sait tout) et n'oubliez surtout pas de prononcer même mentalement le T final sabitouTTTTTTT !

 

Le SCOT, ce n'est pas que du cinéma....

LE SCOT, UNE PETITE REVISION POUR COMMENCER


Nous avions vendredi soir réunion du SCOT (Schéma de Cohérence Territoriale). Les délégués de notre communauté de communes sont Mr Mesnard (Maire de Verdelais), Mr Patanchon( Maire de Saint Macaire) et Michel Hilaire (Conseiller Général).
Je vous joins pour vous rafraîchir la mémoire un petit document sur le « périmètre » du SCOT ainsi que le calendrier de l’étude qui va être entreprise.
Je vous renvoie également à deux billets précédents :

Ça y est, les révisions sont terminées ?

LE COMPLEXE DU MULTIPLEXE


Maintenant, venons-en au compte rendu du moment important de notre dernière réunion où le Conseil Syndical a du donner un avis sur le projet d’un multiplexe de cinéma à Langon. Après un timide démarrage la discussion s’est emballée.
Chacun a convenu que ces cinémas de proximité sont indispensables à l’animation des centre-bourgs et portent en eux une autre conception de la culture et des loisirs associés à la vie du territoire alors que les cinémas multiplexes sont surtout une activité marchande associée à la recherche de profits et qu'ils sont imbriqués dans d’autres « produits de consommation» comme le bowling (versions modernes du jeu de quilles gascon, de la pétanque ) et laser-gamme version commando de la chasse à la bécasse.

Plusieurs délégués ont très justement insisté le fait que cette conception du méga-cinéma était de très mauvaise augure pour l’avenir et la conception d’ensemble du SCOT qui se dessine. Ainsi dès sa naissance, il est demandé aux délégués du SCOT de valider un renforcement d’une grande métropole au détriment des bourgs de village, au détriment de la diversification des pôles et d’un véritablement aménagement du territoire.

METROPOLE…URBANISME…RICHESSE…PAUVRETE…CREATION…

UN VRAI DEBAT…
C’est bien là d’ailleurs que se situe l’enjeu essentiel. Je suis déjà intervenu dans ces réunions pour mettre en garde contre une conception de la centralité qui créé le désert autour d’elle au lieu d’agir par capillarité. L’Etat nous « sert » aujourd’hui (comme hier) une théorie des grandes métropoles censées enrichir le monde qui les entoure mais qui en réalité aspirent la richesse et ne créent autour d’elles que pauvreté économique et culturelle.
Le débat est lancé et il doit continuer dans tous les domaines de la vie. Cette question du cinéma nous renvoie à bien d’autres questions :

  • au rôle de l’argent en particulier dans l’activité culturelle
  • à une conception émancipatrice des loisirs
  • à l’abandon programmé des centre-villes au profit de la périphérie marchande
  • à la volonté d’une importante partie des politiques locaux d’aller vers des fusions de collectivités sans retenue…

On peut également se poser la question de la baisse du budget culture (réduction des déficits oblige !) tant au niveau national que départemental qui laisse le champs entièrement libre aux marchands . Notre groupe front de gauche s’est d’ailleurs abstenu sur la culture lors du vote du budget du Conseil Général.
La pétition lancée par le réseau des cinémas mérite tout notre soutien (je suis modestement le 1386ème soutien) et l’action menée à ce jour autour d’elle a certainement contribué à faire bouger les lignes chez les élus.


NON A LANGON, OUI A PARIS !


Cependant, ne nous y trompons pas, la position adoptée par la CDAC (Commission Départementale d’Aménagement Commercial) sera importante mais elle ne sera pas suffisante à arrêter le projet puisqu’il y a fort à parier (le président Plagnol l’a indiqué jeudi soir) qu’en cas de vote négatif au niveau départemental, un recours sera fait auprès de la commission nationale d’aménagement commercial, qui, elle, est bien loin pour sa part des préoccupations de terrain et des manifestations de la population et des personnes concernées. Elle donnera alors son accord. Certains élus de la CUB connaissent bien la technique, on est contre sur le terrain en sachant que finalement ça passera en haut. L’apparence et la bonne conscience sont sauves. L’illusion est parfaite.

UN AUTRE AVENIR


Mais ce vote « CONTRE » est une étape, un bon point pour le changement ; mais il est loin d’être suffisant pour conserver nos cinémas de proximité s’il n’est pas suivi de soutien massif par les élus et les citoyens, s’il n’est pas suivi d’autres pétitions, d’autres actions d’autres débats sur la nature d’un futur développement régional fait pour l’homme et pas seulement pour le fric suivi aussi d’autres décisions législatives et financières.
D’ailleurs, l’essentiel ne serait-il pas d’être « POUR » un soutien massif, populaire et institutionnel aux lieux de créations et de proximité et pas seulement ceux des « métropoles »?
Comme qui dirait une autre politique…maintenant !

 

Merci de vos vœux....

J'ai envoyé des tonnes de vœux électroniques. Reste maintenant à envoyer mes vœux papier qui ont pris un peu de retard.

J'en ai reçu énormément et je vous en remercie. Beaucoup d'humour cette année malgré la crise ; je vous livre deux échantillons de vœux qui m'ont fait beaucoup rire :

1) le premier est de mon ami Placide

2) le deuxième concerne une petite annonce pour 2013 :
petite_annonce_2013.jpg

 

Mon ami Michel...

Michel Naudy vient de mettre fin à sa vie.
Une de ses dernières interventions a été l'entretien qu'il a accordé aux réalisateurs des nouveaux chiens de garde. Acrimed publie avec l'accord des réalisateurs la contribution de Michel. Je vous la propose en hommage à cet homme pour qui j'ai un immense respect.
J'ai fait mes classes en politique avec Michel puisqu'on animait ensemble la commission lycéenne bordelaise de la jeunesse communiste dans les années 70. Depuis on s'était perdu de vue mais on se rencontrait à la fête de l'Huma pour échanger quelques mots et faire avec une humilité teintée d'une légère fierté le constat qu'on était toujours capable d'indignation et de révolte. On se délivrait ainsi en quelques mots un "constat mutuel de non-récupération" chacun dans son domaine respectif : lui le journaliste et moi l'élu.
On avait repris contact il y a quelques mois par l'entremise de Francis Daspe et on s'était promis de se rencontrer pour prendre le temps de se raconter les quarante dernières années, pour partager nos doutes, nos colères, nos inquiétudes et refaire avec une complicité retrouvée ce même constat que "putain, on n'a pas changé ! on tient le coup pour l'instant, mais c'est quand même éprouvant de résister au quotidien..."

 

Alerte ...services publics...

Je suis très en colère et donc je le dis, je l'écris et je le publie.
Voilà les raisons clairement exprimées de cette colère.
Je pensais avoir voté en tant qu'élu de la République :
1) pour imposer le départ de Sarkozy ; c'est fait.
2) pour obtenir le changement maintenant ; c'est raté.
Chaque jour, le gouvernement vient me rappeler que ça continue comme avant, parfois, pire qu'avant.
Exemple précis avec le soutien de la DDTM (Direction Départementale des Territoires et de la Mer (ex-DDE et ex-DDA) aux communes.
J'explique :
Les communes étaient jusqu'à ce jour aidées par les services de la DDTM (un service d'Etat donc) pour gérer nos services d'eau et d’assainissement. Cela s’appelait "l'assistance-conseil". C'était une garantie pour les élus de bénéficier de conseils éclairés et indépendants en terme de gestion et de protection de l'environnement. C'était en même temps une garantie apportée par l’État en terme de conseils juridiques et de responsabilités. L’État assurait ainsi l'égalité de tous les territoires pour des missions primordiales de santé et de salubrité publique, assurant à chaque citoyen de bénéficier des mêmes droits où qu'il habite (Paris ou Corrèze, Bordeaux ou Caudrot).
Mon grand-père appelait ça" la "République".
Mais voilà, l’État nous informe qu'il n'a plus les moyens d'assumer cette responsabilité (c'est la faute au Grenelle de l'environnement nous explique-t-on, surtout pas à la faute à Sarko ni à Hollande...) et il nous a demandé de dénoncer cet accord avec la DDTM . En gros, de signer notre propre arrêt de mort et de creuser notre propre tombe. Généreux à l'extrême, l’État nous a cependant promis de nous aider à trouver un cabinet privé pour faire le boulot !
Je cite les termes, policés du directeur départemental "de vous assister dans la recherche d'un assistant". Ça vient de sortir !
Lesquels cabinets (payés par vous contribuables !) seront dans des délais très courts n'en doutons pas rachetés un à un par les multinationales de l'eau ! Système marchand oblige !
Le maire de Saint Pierre d'Aurillac avait demandé à l'administration un délai avant la mise à mort, un peu comme le droit à la dernière cigarette du condamné. Voilà la réponse des services concernés. Jugez vous-même, je rends public l'échange de courriers. Après tout ça vous concerne !
Ma conclusion est simple : il devient urgent de rassembler à gauche tous ceux qui veulent le changement et le succès de la gauche. Il devient urgent de faire entendre la voix de la masse des Français et de faire monter la pression pour que ce gouvernement en revienne à ses engagements fondamentaux.
Pour nos petites communes rurales, c'est une urgence qui va d'ailleurs bien au delà de la gauche, c'est de la défense de la République qu'il s'agit !

 

Gaza…urgence…

Palestinien Palestinien Palestinien Palestinien
Le massacre de Gaza se prépare dans le plus grand silence complice des médias et des élites qui acceptent que soient bafouées la convention de Genève et les résolutions de l’ONU et cela depuis des dizaines d’années. Ce massacre est même revendiqué publiquement par le ministre de l’intérieur israélien Eli Yishai qui affichait avant-hier son macabre projet : « le but de cette opération est de renvoyer Gaza au Moyen-Âge. Alors seulement, nous serons tranquille pour 40 ans ».

Je ne suis pas un « expert » mais je connais assez la Palestine et je m’y suis rendu assez de fois pour pouvoir témoigner de la brutalité quotidienne de l’occupation militaire israélienne, du blocus de Gaza mais aussi de la dignité et de la souffrance des palestiniens.

Dans ce massacre qui se prépare, comment ne pas dénoncer la lâcheté des institutions internationales qui refusent de faire appliquer les décisions internationales (résolutions) de l’ONU.

Dans ce massacre qui se prépare, comment ne pas dénoncer la lâcheté des médias et des élites concernant la situation des prisonniers politiques

Gaza est la honte du monde contemporain. J’en pleure devant mon écran en relisant le dernier message si personnel mais plein d’humanité de mon ami Ibrahim d’Al Qarara qui m’écrivait ces quelques mots le 1er novembre, dans son anglais si particulier, pour m’annoncer que notre centre des « droits de l’homme » se portait bien et me parlait de ses enfants :

The days going quickly, I missing you, your nice wife, and gentle son. I hope everyone is okay and good health. we are good in qarara our center going forward. my wife and six daughters and sons are gonging well, old daughter ahd she is married and have two children, she is graduating and work as English teacher, second Salam one still in Egypt university she is learn medicine third nada student, she learn technical .fourth one hind in university ,she learn law. My son audy on class 10 last son mohammad in 3rd class. Greeting for all our friends one by one. Especially in pier municipality and communes party

Best regards,

Que devient Ibrahim aujourd’hui ?

ll appartient à chacun d’entre nous d’agir. Alors je vous en supplie, faites ce que voulez mais faites quelque chose, comme vous le souhaitez ou le pouvez, mais faites quelque chose.
Je vous donne quelques pistes :

Informez vous auprès "d’autres médias" :


Manifestez :

urgent_gaza_mobilisez_vous.jpg

Soutenez le collectif « solidarité Al qarara » :

En participant à son assemblée générale du 29 novembre
ou/et en aidant financièrement nos projets à Tubas et Al Qarara Collectif solidarité Al Qarara CCP 12322425 S 022

Adressez-vous :

au Président de la République pour lui rappeler la » proposition 59 » du candidat Hollande dans laquelle il affirmait : « je soutiendrai la reconnaissance internationale de l’Etat Palestinien »

 

Jaurès ! au secours! ils sont devenus fous !

Quelques jours après le 11 novembre, deux lecteurs du blog m’ont fait parvenir deux textes intéressants sur le thème de la paix.
Le premier est de Jean Jaurès, le grand Jaurès. Il a été écrit quelques jours avant sa mort. L’autre est de Gilles Savary député de la circonscription voisine.

Lire la suite...

 

Prévention des déchets...une réflexion et un acte citoyen..

Voici un simple document qui peut vous être utile pour mieux comprendre l’intérêt de la prévention dans le domaine de la production de déchets...du local au global...et vice-versa !
Retrouvez sur le site du Conseil Général des informations pour recycler etc....:
plaquette-WEB_Page_1.jpg

Autre initiative, celle de l'USSGETOM qui lance un appel à candidatures de "foyers témoins"
foyers_temoins_USSGETOM.jpg

- page 2 de 8 -