Bienvenue sur le blog de
michel hilaire...

DES NOUVELLES DU CONSEIL GENERAL

 

Fil des billets

Subventions du Conseil Général de la Gironde

Téléchargez le récapitulatif des subventions du Conseil Général votées lors des commissions permanentes en 2011 et attribuées au canton de Saint Macaire.

 

Subventions du Conseil Général de la Gironde

Téléchargez le récapitulatif des subventions du Conseil Général votées lors des commissions permanentes et attribuées au canton de Saint Macaire.

 

Rencontre du Conseiller Général....

logo_ccc.jpgLors de la dernière rencontre du Conseiller Général que j’ai organisée jeudi à Saint Macaire, les participants ont beaucoup parlé des collectivités locales, de la communauté de communes et de la réforme des collectivités territoriales.

J’en profite pour repréciser deux ou trois thèmes abordés durant la réunion :

  • Sur l’utilité du département : à mon avis son utilité est incontestable ; le département est un « redistributeur » très efficace de richesses entre différents territoires ; il agit ainsi parfois hors de son champ de compétence : (aide pour la voirie, les bourgs et les écoles des petites communes par exemple). Le département est aussi un bouclier social car il prend en compte les difficultés des plus fragiles (handicap, APA, maison de retraite, prévention médicale…).

Si les territoires sont mis en concurrence et si le département disparait, si ce rôle de redistribution est abandonné, s’en est fini de la « République » car l’égalité ne sera plus assurée entre les territoires et entre les citoyens.

  • Sur la réforme des collectivités publiques : Il est impensable que les communautés de communes mettent en œuvre cette réforme sans information et consultation de la population. Impensable également que nous ne prenions pas le temps de mesurer les conséquences sociales, humaines, financières. Ajoutons que la pression des services de l’Etat pour que les choses se fassent au plus vite (et sans visibilité réelle) est insupportable et inadmissible. Rappelons que la constitution prévoit que les « collectivités publiques s’administrent librement ».Est-ce toujours le cas ?
  • Sur notre communauté de Communes des Coteaux Macariens : de nombreux élus découvrent aujourd’hui avec surprise que les communautés voisines ne semblent pas pressées de travailler avec nous et en sont très étonnés.

Il est évident que l’image que nous donnons de notre institution y est pour quelque chose. D’une part, le pitoyable épisode de l’élection du bureau de la communauté a montré une difficulté réelle (sinon un refus de certains élus) de travailler ensemble ; d’autre part, nous n’avons toujours aucune avancée dans le domaine de la communication et de l’information…toujours pas de logo, de site, de journal digne de ce nom. Comment créer une dynamique intercommunale dans ces conditions ?

Je reste disponible.

 

La lettre du Conseiller Général...

La dernière lettre du Conseiller Général vient de sortir. Quand je dis la "dernière", c'est bien sûr la "dernière de l'année"...rassurez vous, il y en aura d'autres.
Je vous l'offre en avant première ; mais cette lettre ne vaut que si elle est largement distribuée et je fais encore une fois appel à toutes les énergies citoyennes pour la diffuser que vous soyez ou non membre de la "coopérative cantonale citoyenne".
Faites-moi savoir si vous pouvez donner un coup de main. La lettre sera disponible en version papier dès le vendredi 4 novembre après-midi à mon bureau (mairie de Saint Pierre d'Aurillac). Vous pouvez passer, on discutera un peu.
Au fait, le contenu de cette lettre est toujours "discutable" donc un rendez-vous est proposé pour débattre de tous les thèmes abordés dans la lettre et également de la réforme/fusion des collectivités locales :

le jeudi 17 novembre salle des fêtes de Saint Macaire à 20H30

Notez de suite la date, relayez l'info et invitez vos voisins et vos amis ; c'est ouvert à tous.
Venez nombreux, c'est aussi une manière de soutenir un exercice de "démocratie directe" si rare par les temps qui courent.

 

Les 33 positions du plaisir...

Il fallait oser...le Conseil Général de Gironde a osé
bandeau_33_positions_du_plaisir.jpg

 

Les subventions du Conseil Général de la Gironde

La commission permanente du Conseil Général à laquelle j'appartiens dorénavant s'est réunie deux fois au début de ce mandat pour attribuer des subventions à de nombreux projets concernant les associations, les particuliers, les collectivités. Voici, en toute transparence ces aides classées par collectivités avec un récapitulatif depuis le début de l'année.

 

Collège... réponse négative du Conseil Général...

Inutile de tourner en rond, les services du Conseil Général, le Président Madrelle et le Vice-Président Marois ont apporté une réponse négative à la demande unanime des parents, des personnels et des professeurs. J'ai interpelé publiquement notre assemblée durant la dernière cession consacrée au budget supplémentaire. Nous n'avons pas été entendus et je le regrette profondément.
Il m'a été opposé l'effort fait à ce jour par le Conseil Général pour notre collège ainsi que le coût financier de l'alternative proposée. Dans un courrier reçu le lendemain (qui est reproduit dans le dossier joint) le Président développe dans le détail les "solutions techniques" adoptées. Je ne peux que me féliciter de l'effort réalisé à ce jour par notre institution concernant le collège ; je l'ai accompagné et soutenu. Mais l'argument financier et les solutions techniques proposées me laissent un peu perplexe.
Ces mêmes arguments "d'économies de moyens" et de" solutions techniques" reviennent souvent dans les débats politiques qui ne tiennent pas assez compte de la vie réelle des gens, qui nient tout le côté humain de l'action publique réduite à des calculs techniques et financiers.
Certes, techniquement, on peut faire entrer 550 élèves dans un collège 400...mais avec quel résultat humain et pédagogique ? Je crois qu'il faut raisonner autrement du local au global. Si il y a des économies à réaliser, par exemple, je préfèrerai pour ma part que le Conseil Général économise sur le cadeau de 130 millions aux actionnaires de Vinci qui va construire la ligne TGV Sud Atlantique plutôt que sur deux modules préfabriqués à Pian !
Au passage, concernant le coût du projet, j'ajouterai que ces "nouveaux élèves" correspondent à une population nouvelle qui participe à la richesse fiscale du département à travers l'impôt foncier, les droits de mutation, etc...
J'entends trop dire dans nos communes que les populations nouvelles représentent des "frais en plus"...mais voyons, ce sont aussi des recettes et du dynamisme en plus ! non ?
Le débat continue donc mais je crois que la réalité est têtue et que le problème ne se règlera pas éternellement en se "tassant" et en se "serrant". Il va bien falloir penser sérieusement à une extension du collège et à l'achat d'un terrain pour cela. Notre communauté de communes a, sur ce sujet-là, une responsabilité particulière.
En attendant , fidèle à mes principes de transparence et d'information, je vous fais parvenir tous les éléments du dossier. C'est aussi ça la démocratie.

 

Maïade...affluence et convivialité...

De l'avis unanime des participants, la maïade a été un grand moment de fête et d'échange.
Le temps était de la partie, les groupes de musiques ont été au sommet de leur forme, le jambon rôti et les poulets se sont révélés excellents, la bière (90 litres) et le vin (197 litres) ont été largement appréciés par les 350 personnes présentes dont près de 250 sont restées partager le repas.
Voilà, résumé un peu brutalement, les contours d'une fête dont l'essentiel a été l'émotion, la convivialité, l'échange, le débat et le respect.
SONY DSC
SONY DSC
SONY DSC

On y a aussi fait de nouvelles rencontres ou fêté des retrouvailles, on y a beaucoup, beaucoup palabré, lors des discours (celui de Valérie et le mien) et aussi après, une véritable tranche de vie et d'espoir, comme un avant goût d'une autre façon de concevoir les rapports humains.
Permettez-moi encore un grand merci pour tous ceux qui ont participé et animé cette fête un peu folle. Merci de votre aide pour l'organisation, de votre aide financière (2 345 € ont été récoltés pour le repas) de votre présence et/ou de votre soutien...c'est réellement réconfortant et plein d'espérance !

 

Mes petits camarades ne sont pas gentils avec moi…

Nous avons procédé jeudi dernier à l’installation du Conseil Général. C’était l’occasion de désigner le président, les vice-présidents, la commission permanente (qui statue sur les affaires courantes et assure la permanence de l’institution) et la Commission d’Appel d’Offre.

Bien sûr, toutes ces responsabilités font l’objet de concertations préalables à gauche entre le groupe socialiste et notre groupe Front de gauche/PCF. Ce qui s’est relativement bien passé sur la base de la représentativité de chacun sauf…sauf….pour la Commission Départementale de la Coopération Départementale où je siégeais depuis de nombreuses années.

Cette commission a toute son importance aujourd’hui car elle va participer à l’élaboration de la carte des « fusions » des collectivités. Elle comprend différents collèges d’élus, petites et grandes communes, communautés de communes, conseillers régionaux et conseillers généraux et un accord départemental sur l’ensemble des collèges avait été trouvé avec Alain Anziani responsable des élus socialistes.
Je devais faire partie de cette commission pour la part nommée par le Conseil Général. Il en a malheureusement été autrement car j’ai été simplement « éjecté » au dernier moment . D’où l’intervention de Jean Jacques Paris que je vous joins.

Sans autre commentaire pour l’instant.

 

Collège de Pian... l'avis du Conseiller Général...

J'ai reçu le 1er mars une lettre adressée au Président du Conseil Général, au Recteur et au Conseiller Général du canton, par les personnels, les enseignants et les parents d'élèves du collège de Pian.
Je viens d'y répondre et je publie cet échange de courrier en toute transparence afin que chacun puisse se faire une opinion, donner son avis et pourquoi pas agir ensemble pour la qualité de l'enseignement dans notre collège.

 

Les subventions du Conseil Général...

Pendant la campagne électorale le Conseil Général et le Conseiller Général continuent de travailler. Voici la liste des aides votées par la dernière commission permanente. Vous y noterez des subventions importantes pour les animations sportives en direction des enfants et des dotations importantes pour notre Collège notamment en matière numérique.
Rappelons que notre collège de Pian sera doté du très haut débit dans les prochains mois grâce à Gironde Numérique et au Conseil Général de la Gironde....dommage pour tous ceux qui y voient toujours et encore un "collège au rabais" ou un "collège délabré !"
Bien au contraire, nous avons affaire à un collège moderne, dynamique et de qualité qui a besoin de soutien plus que de critiques...

En pièce jointe également l'ensemble des subventions votées en 2010 pour le canton de St Macaire.

 

Pendant la campagne électorale, les travaux continuent....

Pas plus tard qu'avant hier, j'accompagnais Philippe Madrelle, le Président du Conseil Général de la Gironde pour la signature de la Convention d'Aménagement d'Ecole qui accorde à la commune de Saint Maixant une subvention de 81 000 euros pour les travaux d'extension de l'école. Pour la plus grande satisfaction du maire, Lucien Gazziero, du Conseil Municipal et des parents d'élèves présents à la signature.
GE DIGITAL CAMERA

GE DIGITAL CAMERA
GE DIGITAL CAMERA

 

Voie verte... elle passera par Saint Macaire....

Lors de le dernière session du Conseil Général, le Schéma Directeur des Itinéraires Cyclables Départementaux a été validé par l'Assemblée. Toutefois à la demande de Pierre Augey , président de la commission, la mention Saint Macaire a été rajoutée par l'assemblée pour bien indiquer que la voie verte Castets/ Langon passerait bien sur la rive droite....
Deux précautions valent mieux qu'une et la modification touchera "le texte et la carte"...un grand merci donc à Pierre Augey !

 

Comment le dire en trois mots...

Dans la tribune libre du Mag Gironde, la revue du Conseil Général, chaque groupe politique peut exprimer sa vision de la politique départementale.
Oui, mais voilà, la place laissée à l'expression doit être proportionnelle au nombre d'élus. Nos trois élus communistes doivent donc résumer en quelques mots leurs nombreuses réflexions.
En avant-première (lire ci-dessous) voilà ce que donnera cet exercice de contorsion démocratique dans le prochain Mag Gironde...au moins faire court oblige à être clair ; en espérant vivement que dans la prochaine assemblée, le futur groupe élargi siègeant en haut à gauche soit encore plus étoffé et divers pour avoir droit à (au moins) une ligne de plus....
Mauvaise posture…
Financer la LGV confiée à un concessionnaire privé.
S’engager à combler le déficit du gestionnaire privé de l’autoroute Langon-Pau si l’infrastructure s’avère non rentable.
Autant de choix qui contribuent à asphyxier les finances départementales au grand bénéfice des grands groupes du BTP. Cette situation conforte ceux qui ont pour objectif depuis longtemps de faire disparaître les conseils généraux et les politiques sociales dont ils ont la charge.
Alors comment laisser penser qu’on pourrait par dessus le marché financer un grand contournement et un grand stade ?
Les Conseillers Généraux communistes
Pierre AUGEY Michel HILAIRE Jean-Jacques PARIS

Contact : 05 56 99 67 03
Mail : groupe-pc@cg33.fr

 

Subventions du Conseil Général de la Gironde

Téléchargez les subventions de l'année 2010 pour le canton de Saint Macaire, votées lors de la commission permanente du mois de novembre.

 

Des explications convaincantes...

A télécharger une interview du Président Madrelle concernant le club des girondins et le stade de Bordeaux. En effet, je trouve l'argumentation convaincante ; comme j'ai été ces derniers temps souvent critique avec mes collègues de la majorité départementale, autant dire haut et fort mon accord de fond sur ce sujet comme sur bien d'autres.

 

Dogmatique et passéiste...

Lors de la dernière séance du Conseil Général du 22 octobre, nous devions nous prononcer sur notre participation à « l’augmentation du capital de la Société d’Economie Mixte-route des lasers ».
Notre groupe a voté contre et voici l’intervention que j’ai faite !
La suite est pour la moins curieuse…
Nous avons eu droit à une succession d’interventions d’élus socialistes expliquant l’intérêt du projet … « une embellie pour la région …un projet exemplaire…une aventure extraordinaire… » et niant tout lien entre militaire et civil !!!
Le président Madrelle pour sa part, n’a pas éloigné d’un revers de main le fond militaire du projet en faisant remarquer que « Mitterrand avait arrêté les tirs et que Chirac aussi.. »
J’entends tous ces arguments (que je ne partage pas et qui n’ont jamais fait référence à la partie « financière » de mon intervention) mais le plus étonnant a été d’entendre le président de la SEM (Société d'Economie Mixte) Lecaudey, qui a trouvé mon propos « dogmatique et passéiste ».
Gilles Savary sentant venir le danger a essayé de rattraper la sauce qui allait tourner vinaigre en indiquant que « le propos n’était pas dogmatique »…mais plutôt…. « pacifiste à l’éthique respectable ! ». Bon, c’était déjà mieux !
Mais le plus curieux a été l’attitude de la droite qui pensait que ce dossier allait faire consensus et qui mit un peu de temps à se réveiller en déclarant quelques instants plus tard par la voix de l’inimitable Duchêne que c’était Juppé l’inventeur de Mégajoule et comparant Lecaudey à Fidel Castro.
Là, le coup a été rude pour moi. J’apprenais par le bordelais Michel Duchêne que j’avais été traité précédemment de dogmatique et d’arriéré par un émule de Fidel !
Un comble, j’étais au fond du gouffre !
J’ai du me raccrocher en catastrophe à mon engagement fondamental qui est de ne jamais lâcher sur « les grands principes et les valeurs » à savoir…. La justice sociale, le désarmement nucléaire, la lutte pour la paix, la défense des plus démunis, le combat contre le libéralisme destructeur des hommes.
J’ai du me projeter à l’extérieur de cette enceinte et me remémorer les cris de la foule des manifestants… « qui sè-me la mi-sère ré-colte la co-lère ! »« moins pour le ca-pi-tal et plus pour le tra-vail ! »
Pour me dire que finalement, je n’étais pas dépassé mais en plein dedans …que je n’étais pas du tout résigné mais simplement fidèle aux principes de la Paix et de la République sociale, comme Jaurès l’était et aux antipodes de Sarko qui demande « d’adapter nos territoires aux réalités de la mondialisation et de l’économie contemporaine ! »

 

Subventions au canton de St Macaire

Téléchargez les subventions de l'année 2010 pour le canton de Saint Macaire, votées lors de la commission permanente du mois d'octobre.

 

Subventions du Conseil Général

Téléchargez les subventions de l'année 2010 pour le canton de Saint Macaire, votées lors des commissions permanentes.

 

La lettre des conseillers généraux ...communistes

"Au mois de mai, fais ce qu'il te plaît" rapporte un célèbre dicton.
Les conseillers généraux communistes de la Gironde ont donc édité une nouvelle lettre pour expliquer leurs votes, leur action et leurs propositions.
Cette lettre s'adresse à toutes les personnes intéressées par l'action publique et qui ne veulent pas "se fier aux évidences", comme l'explique si bien l'éditoral de Jean-Jacques Paris.
J'attire également votre attention sur l'interview de Michel Hilaire en page 4 (olé!) et sur le billet concernant le partenariat public privé en page 6.

- page 2 de 4 -