BOUTON_SOUTIEN2_mh.jpgChers Michel et Huguette , candidat(e)s du Front de Gauche,
Retenus par nos campagnes respectives à Paris, et dans le Pas de Calais contre Marine Le Pen et le Front National, nous n'avons pas eu l'occasion de pouvoir venir vous saluer dans la campagne que vous menez avec les camarades et citoyen-ne-s du Front de Gauche de la XIIème circonscription de la Gironde.
Nous tenons toutefois à vous redire tout notre soutien pour le combat que vous menez ensemble sur votre circonscription . Les idées et les valeurs que vous défendez, votre présence constante sur le terrain aux cotés des habitant-e-s, votre soutien indéfectible aux luttes qui y sont menées, sont autant d’atouts pour la population de cette circonscription. Face à la droite et au Front National, et alors que la finance n’a pas renoncé à imposer sa loi à l’Europe, il est essentiel que l’Assemblée Nationale compte un groupe de député-e-s du Front de Gauche en nombre suffisant. Seule une représentation équilibrée de toutes les composantes de la gauche permettra de faire en sorte que la politique menée par le gouvernement prenne réellement en compte les aspirations exprimées durant la campagne présidentielle.
Pour que la défaite infligée à Sarkozy à laquelle le Front de Gauche a pris une part décisive, se traduise par un vrai changement de politique, nous savons que nous pouvons compter sur toi, Michel et sur Huguette, ta suppléante.
Amitiés partisanes,
Martine Billard et Jean Luc Mélenchon,
co-présidents du Parti de Gauche

BOUTON_SOUTIEN2_mh.jpgLe combat, continue et je vous soutiens? à toi ,Michel et à Huguette chance,et ,Victoire !
MARCELINA


BOUTON_SOUTIEN2_mh.jpgDepuis fin mai il y a ce gros bouton où il est écrit « je soutiens Michel Hilaire ». Quelle drôle d’idée que de vouloir soutenir en appuyant dessus….
Soutenir Michel mais en écrivant quoi ? Quand tu as lu ce que les autres ont griffonné avant toi avec plein de talent, de conviction, de poésie bonjour l’angoisse de la page blanche. Quoi écrire qui apporterait quelque chose en plus de ce qui a été déjà exprimé ?
Et puis je me dis pourquoi le soutenir lui quand je soutiens plutôt une, des idées bien ancrées à gauche? Après tout je vote le programme du Front de gauche « l’humain d’abord » et comme c’est Michel qui est présenté par le Front de gauche et bien je voterai Michel. Ce n’est quand même pas compliqué !
Mais peut-être que ce n’est pas si simple ? Non bien sûr.
J’aimerais juste reprendre ce qu’écrivait Claude TACH : « Pas de chèque en blanc à François Hollande et son gouvernement mais plutôt faire en sorte qu’il y ait une assemblée nationale vraiment à gauche. » Mais pourquoi me direz-vous y aurait t’il un risque que la future assemblée ne soit pas vraiment de gauche?

Juste trois exemples pour réfléchir un peu :
Le premier pris dans l’actualité locale de cette année écoulée : c’était, avant l’été dernier, la « tauzinade » organisée par le candidat PS battu aux cantonales avec l’appui des élus de droite, le soutien -l’approbation, les encouragements ?- de la députée sortante destinée à écarter le conseiller général élu (Michel Hilaire, on revient à lui) du bureau de la communauté de commune de St Macaire. Par la même occasion il écartait le maire de Saint Macaire et propulsait le maire de Verdelais à la tête de la CDC. Ce dernier, partie prenante de l’opération, fut élu à l’insu de son plein gré. Le maire de St Macaire n’est pas rancunier puisqu’il se retrouve avec le maire de Verdelais et un autre participant actif de la « tauzinade », le maire de Semens, dans le comité de soutien de la candidate PS sortante. Bonjour l’honnêteté politique !

Le second exemple vient de l’actualité locale un peu plus ancienne. Fin 2008 et début 2009 madame Bachelot, alors ministre de la santé de monsieur Sarkozy, défendait devant le parlement une loi, dite « HPST» pour « Hôpital, patient, santé territoire » dont la finalité est de livrer aux cliniques privées à caractère lucratif tout ce qui peut rapporter un maximum d’argent laissant au secteur public ce qui coûte cher sans pour autant lui donner les moyens d’assurer sa mission. Pour cela la loi prévoit de fusionner les établissements publics et privés dans une seule et même entité géographique et organisationnelle. Les pouvoirs publics iront jusqu’à mettre cette loi en pratique, avec l’appui d’élus locaux, avant même qu’elle ne soit votée. C’est ainsi que dans notre Sud-Gironde le président du conseil d’administration de l’hôpital de Langon (le maire PS de la ville), le président du conseil d’administration de l’hôpital de La Réole (le maire PS de la ville), à la demande des pouvoirs publics décidèrent un jour, sans résistance, de fusionner leurs deux établissements et d’y adjoindre la clinique Ste Anne.
Ces élus locaux PS mettaient en place ce que les députés PS combattaient vigoureusement à l’assemblée nationale.Bonjour la cohérence politique, bonjour l’honnêteté politique !

Le troisième exemple est comme une suite du précédent. Les élus PS ont combattu le projet de loi HPST et lors des explications de vote, la porte parole du groupe PS, Marisol Touraine déclarait : « Ce texte ne répond tout d’abord pas aux défis majeurs auxquels est soumis notre système de santé. (….) Or, là où s’imposait une réforme globale, accompagnée d’investissements structurels majeurs, vous proposez une vision cloisonnée et étriquée de notre système. (…)La mascarade à laquelle nous avons assisté a montré une fois de plus le décalage entre l’affichage des intentions et la réalité des actes politiques. (…)L’égalité d’accès aux soins est aussi remise en cause par la banalisation de dépassements d’honoraires faramineux, auxquels vous ne réagissez pas, par le maintien des franchises médicales, qui poussent des Français à ne pas se soigner, et, bien entendu, par l’élargissement des déserts médicaux. »
Le lien : http://www.assemblee-nationale.fr/13/scrutins/jo0360.asp Analyse du scrutin n° 360 - Séance du 18/03/2009
Marisol Touraine et le PS n’avaient pas de mots assez forts pour condamner cette loi et ils voteront (presque tous) contre. Parmi eux un certain François Hollande nouveau président de la république lequel a nommé Marisol Touraine ministre de la santé. Allez savoir pourquoi mais le discours vient de changer. En effet dans son premier discours (21 mai en inaugurant le salon Hôpital-expo) la ministre nous dit ''« Permettez-moi enfin de dire un mot sur la gouvernance de l’hôpital, qui a été modifiée en profondeur par la loi Hôpital- patients- Santé -Territoires de 2009. La loi HPST a suscité l’opposition des professionnels. Il faudra procéder à certains ajustements.»''
Ajustement : Synonyme de conciliation, entente, accommodement nous dit le dictionnaire

En clair nous garderons la loi avec quelques modifications à la marge. Incohérence ou malhonnêteté politique ?
Le lien : http://www.sante.gouv.fr/discours-de-marisol-touraine-ministre-des-affaires-sociales-et-de-la-sante-hopital-expo-2012.html
Michel hilaire c’est tout le contraire et quand il écrit qu’il est partisan de l’éthique en politique et de la transparence, qu’il nous propose pour ces élections un contrat clair, un contrat de gauche pour assurer la victoire de la gauche il nous dit ce qu’il va faire, il fera ce qu’il a dit. C’est un honnête homme dans la vie comme en politique.
C’est réfléchi…..J’appuie sur le bouton « je soutiens Michel Hilaire» et je soutiens Huguette par la même occasion.
On ne lâche rien !
Christian SIMON

BOUTON_SOUTIEN2_mh.jpgJe voterai pour Michel Hilaire et Huguette Fossat parce qu'ils sont au plus près des valeurs pour moi essentielles:la recherche et le combat pour une véritable égalité et justice sociale; Michel a montré qu'il était sur tous les fronts:défense des services publics,de la culture, de la santé, positionnement sur les grands projets que l'on veut nous imposer(y compris et surtout au PS) ; avec le front de gauche débat enfin global sur une vraie politique de développement énergétique prenant en compte l'environnement , les hommes et en rupture avec la logique de profit ...............donc , pas d'hésitation : c'est ce programme ambitieux et humaniste qui a besoin d'élus à l'assemblée pour peser sur une majorité dont je crains la "modération"
Eliane Pignol

BOUTON_SOUTIEN2_mh.jpgIl ne faut jamais baisser la garde, on ne peut pas, ILS sont toujours là, en embuscade, les petits marquis , les gros patrons, les valets disciplinés avec la défense et la recherche constante de leurs profits, de leurs avantages, de leurs passe-droits et leur mépris et leur haine du Peuple; ILS ne savent parler que du COUT du travail et non de sa rémunération ou des "partenaires sociaux" ! Partenaire pour quoi? Pour se faire délocaliser, peut être !! voire se faire virer....Alors c'est très facile, votons Michel Hilaire et Huguette Fossat : dans un premier temps, ça nous fera du bien "perso" et surtout cela renforcera le Front de Gauche dans sa volonté de mener une vraie politique de reconstruction du pays........et la bise à tous....!!!!
Martine CHASSAING .