Alors là…le record est battu.

Je viens de lire un article de la revue agro-finance sur un projet « collaboratif » vertueux, pour la santé des hommes, des bêtes et de la Terre. J’ai cru rêver !
Si vous n’arrivez pas au bout de l’article, sachez simplement en résumé que l’Etat Français et l’association bleu-blanc-cœur valoriseront (en monnaie CO2) les économies carbone des éleveurs qui utiliseront des produits de la société Valorex pour nourrir les vaches avec de l’herbe et des oléagineux. Ceci afin de réduire les pets et les rots de ces ruminants qui, chacun le sait, envoient des tonnes de méthane dans l’atmosphère.
Tout ça avec la bénédiction des Nations-Unies ! L’évaluation est faite selon une méthode mise au point par l’INRA et soutenue par Danone. Grâce à cet incroyable effort du public et du privé réunis, grâce au marché du carbone, on va enfin nourrir les vaches avec de l’herbe, de la luzerne, du lin et du lupin, comme le faisait mon grand-père. Et en plus, les vaches vont recommencer à paître mais ne pèteront plus !