Comme tous les ans, je tiens à la mairie de Saint Pierre des permanences impôts pour aider les personnes qui le souhaitent à remplir leur feuille de déclarations de revenus.

C’est l’occasion de discuter quelques instants avec tous ceux qui viennent en mairie ; ce sont souvent des retraités et/ou des gens de condition modeste qui hésitent à remplir les cases eux-mêmes de « peur de faire une bêtise ».

C’est vrai que ce n’est pas facile de s’y retrouver pour quelqu’un qui n’a pas « l’habitude des papiers ». Pour les retraités, la feuille est pré-remplie mais il manque souvent la somme consacrée au paiement de l’aide-ménagère ou les dons divers qui viennent en déduction et permettent parfois d’éviter de payer l’impôt. Enfin, humiliation suprême…l’administration ne met pas de double à la disposition des contribuables ; alors certaines personnes tremblent à l’idée de se tromper car elles n’ont plus la possibilité d’avoir un double pour se rattraper, ni pour conserver une trace de leur déclaration.

Les gens viennent donc en mairie pour être « sûr que ça sera bien fait » et aussi pour « avoir une photocopie ». De telles économies sont si dérisoires que la colère grandit chez ces « gens d’en bas » contre l’administration fiscale mais aussi contre le gouvernement et le chef de l’Etat en particulier, le tout, exacerbé par la morgue d’un Cahuzac, le chef des impôts devenu le chef des tricheurs. Élément nouveau, même notre députée PS «Martine, pourtant si gentille » n’échappe pas à la vague de mécontentement et de déception du peuple de gauche.

Avec un bon sens évident, ces « simples gens » ne comprennent pas que l’austérité peut être créatrice de futurs emplois. Je les comprends, comment en serait-il autrement ? Quand on s’attaque au pouvoir d’achat, aux retraites, aux ressources des communes, aux services publics…comment voulez-vous relancer la machine économique ? Non seulement ça rend la vie quotidienne plus dure et plus injuste mais ça ne fait qu’aggraver le problème et met tous les indicateurs au rouge.

Triste exemple, l’administration fiscale a perdu 25 000 agents depuis 2002. Ainsi, 80 milliards d’euros d’impôts s’échappent par la fraude faute de personnel pour vérifier et contrôler. Pourtant, quand on embauche une nouvelle recrue pour contrôler, elle rapporte en moyenne 2,3 millions, c'est-à-dire 40 fois son salaire ! cela permettrait pourtant de récupérer quelques sous, non ?
Oui mais voilà, les riches peuvent dormir tranquille, ils ne seront pas (ou si peu) contrôlés faute de personnel. En fait, les vrais assistés, ce sont eux, ce sont les plus riches ! C’est bien eux qui sont le plus « aidés » ! Chose terrible, je n’ai pas l’impression que nos gouvernants prennent la mesure des colères et des souffrances qui montent avec une grande force dans ce pays. Chose encore plus terrible, j’ai de plus en plus le sentiment que ce gouvernement fait chaque jour un peu plus le choix de servir la soupe aux plus riches.

Cela devient insupportable. J’ai moi aussi la moutarde qui me monte au nez !