BOUTON_SOUTIEN2_mh.jpgJ’aime tous les animaux avec toutefois une préférence pour les chiens. Avec eux, il n’y a jamais de déception : fidélité et amour jusqu’à la mort.
Même si j’affectionne particulièrement les setters anglais, il existe un spécimen rare qui a attiré mon attention par ses extraordinaires qualités : C’est l’Aurillacais de Garonne à tête rouge avec ses remarquables origines Gasconnes et Pétruciennes.
C’est le top, il cumule toutes les qualités du chien d’arrêt, du chien courant, du chien de rapport et même du chien de garde.
Mon Aurillacais de Garonne à tête rouge (va savoir pourquoi ce qualificatif ?) brille dans tous les concours locaux ou cantonaux où il est régulièrement primé. Il parait même qu’il vient de s’inscrire à une sélection nationale… Les jaloux et les envieux, croyant me blesser, le qualifie de « Petit Crétiole ». Peine perdue…je sais qu’il est fier de ses origines et que ses succès sont amplement mérités !
Cet Aurillacais de Garonne à tête rouge sait donner plus de voix qu’un Beagle ou qu’un Basset Artésien lorsqu’il est sur les traces d’une injustice ou d’une intolérance. Il est plus teigneux qu’un Jack Russel qui ose s’attaquer à plus gros que lui, sans jamais lâcher le morceau. Il est aussi plus têtu qu’un Epagneul Breton face aux difficultés.
L’Aurillacais de Garonne à tête rouge en question est plus barbu qu’un Griffon Korthal, plus fidèle qu’un Colley d’Ecosse et aussi protecteur et rassembleur qu’un Patou des Pyrénées…ses brebis sont à l’abri des loups et autres prédateurs.
Cet Aurillacais de Garonne à tête rouge est aussi fin et perspicace que mes Setters Anglais. Son nez est bien plus développé qu’un Braque Allemand ou qu’un Pointer. Il n’a pas son pareil pour renifler une entrecôte à des kilomètres, flairer une petite bouffe, une fiesta ou bien débusquer un petit vin du cru. Ses arrêts cataleptiques devant les gamelles goûteuses sont spectaculaires et renommées !
Cet Aurillacais de Garonne à tête rouge a fait du rapport une spécialité laissant loin derrière le Labrador. Ils sont toujours stylés, d’une remarquable finesse et d’une grande fiabilité. On peut largement lui faire confiance. A la chasse, mon Aurillacais de Garonne à tête rouge est exceptionnel quand la cible est la bêtise. Pour ce gibier, inutile de faire des lâchers, il foisonne naturellement.
Toutefois, mon Aurillacais de Garonne à tête rouge n’est pas exempt de défaut puisqu’il a tendance à l’embonpoint. Et pour cause, à ce jour, il a toujours refusé les dégraissages et les cures d’austérité.
Si je devais le comparer à un homme, sans hésiter, je citerais Michel HILAIRE. C’est mon Aurillacais de Garonne à tête rouge et j’ose même dire que cet homme là a du chien …et qu’il aime trop les bêtes pour haïr ses semblables.
Alors, pour les élections législatives, sans hésitation et sans réserve, je soutiens Michel HILAIRE, mon Aurillacais de Garonne à tête rouge

Paul TOITOT