C'est le 4 août 1789 au soir que l'Assemblée Nationale "a détruit entièrement le régime féodal".
Ce n'est pas arrivé par hasard, il y avait eu la prise de la Bastille, le Serment du Jeu de Paume, la Grande Peur...en un mot un mélange de remue-ménage populaire et de remue-méninge électif qui aboutit à une nuit d'excitation collective des élus de la nation.
Ces bourgeois aiguillonnés sinon paniqués par l'agitation populaire, osent jeter à bas, en une nuit, les privilèges obtenus par une minorité dans un vieux système féodal.
A notre époque de stock-options où les inégalités s'accroissent, où les riches deviennent toujours plus riches et les pauvres toujours plus pauvres, il reste encore des privilèges à abolir. Alors, va-t-on oser une autre nuit d'abolition ?
En attendant (et en espérant) la nécessaire irruption du peuple et la courageuse ivresse révolutionnaire de nos députés, peut-être certains d'entre vous dégusteront ce soir en famille un petit rosé en relisant le décret du 4 août sur votre terrasse ou votre balcon, tout en surveillant le ciel étoilé pour surprendre une étoile filante.Vous ferez alors, certainement, le voeux d'une révolution prochaine à venir...