On savait que les préfets étaient payés en partie au rendement : emplois précaires créés, syndicats dissous.....etc....
On apprend maintenant que les recteurs le seront également (décret du 12 novembre 2010) et que les suppressions de postes figuraient dans les objectifs à atteindre. Un ancien proviseur du Nord , Michel Ascher, écoeuré vient de renvoyer ses palmes académiques à Luc Chatel.