J'avais un CCP (Compte Courant Postal) qui est devenu malgré moi un compte à la Banque Postale.
Il s'agit, d'après ses dirigeants, d'une indispensable adaptation au monde moderne.
En fait de modernisation, voilà que la Banque Postale me harcèle pour s'occuper maintenant de ma retraite, accompagnant ainsi la politique de liquidation de la retraite solidaire par répartition..(. En fait de modernisation, elle menace également de fermer les petits bureaux de poste comme celui de Saint Pierre d'Aurillac et du canton si les contribuables ne mettent pas la main à la poche pour l'aider à payer le personnel.
Le fric et la rentabilité deviennent l'obsession de la Poste; il parait même que les personnes âgées qui ne peuvent se déplacer doivent maintenant payer pour que le facteur porte une lettre à la boîte. La honte !
Permettez moi de regretter le service public des retraites et de la poste quand les banquiers ne s'occupaient pas encore des retraites et que mes économies de la Caisse d'Epargne servaient à construire des logements sociaux en me rapportant 3 ou 4 %.
Comme dit Abel : "Cette Banque Postale, elle devient comme toutes les autres...elle est peut-être moderne, mais ce n'est pas un progrès !"