Hier, j'étais au Bric Brac du 1er mai comme je vous l'avais annoncé vendredi. Une journée de grand bonheur, très grand même.
On était là, en famille, dans une ambiance de grandes retrouvailles qui prenait un sens particulier pour moi.
En effet, après ces élections cantonales, quel plaisir évident de retrouver dans un même lieu toutes les forces qui, au quotidien, donnent du sens à la vie et à un projet qui me tient tant à coeur : "Résister, Oser, Construire" et puis ça se passe ici, à Saint Pierre, près du fleuve et en plus le 1er mai, fête du travail.
Un mélange improbable ailleurs, avec les anciens du club du troisième âge, les opposants à la LGV, la ludothèque éphémère, Thierry et ses pieds de tomates, le collectif "Solidarité Al Qarara" et bien d'autres...
Et puis comme un feu d'articice final, déclenchant sans hésiter l'orage, la Collectore : éblouissant, fantastique mais surtout profondément humain. On a faim de leur musique et de leur envie.
Seule incartade à mon invitation de vendredi à boire un petit thé à la menthe, j'ai un peu préféré le vin blanc sec à midi et la bière le soir. Il faut dire que du léger promontoire où nous étions installés près du bar, avec Jean Corbanèse et Eric, nous embrassions toute la fête...
C'est le mot...nous "embrassions"...
Bric_Brac_1er_mai.jpg