Il est de bon ton de faire référence à Dolto qui aurait eu 100 ans cette année. Mais, vingt ans après la disparition de cette pionnière de la psychanalyse de l’enfant, Mr Darcos prépare le terrain à une liquidation de l’école maternelle… s’interrogeant même sur la nécessité de faire passer «… des concours bac+5 à des personnes dont la fonction va être essentiellement de faire des siestes à des enfants ou de leur changer des couches ».
Françoise Dolto écrivait dans La cause des enfants… « Quand on dit deux et trois ans, c’est comme si on disait 12 ans et 25 ans. A deux ans, de trois mois en trois mois, les enfants évoluent énormément ; leurs intérêts, leur mode de langage au sens large du terme sont en continuelle mutation. J’ai tendance à penser qu’à l’instar des pédiatres qui se spécialisent quelques années de plus que les médecins généralistes, les enseignants de maternelle devraient être davantage formés que leurs collègues».
Alors…de Dolto à Darcos…progrès ou régression