Lorsque j'ai entendu Guillon ce matin là sur France Inter...j'ai bien pressenti qu'il allait se passer quelque chose. Il a été immédiatement viré! Mais il nous a laissé un dernier texte d'une vérité et d'une force incroyable. Des fois, pour le plaisir, je le relis à haute voix ; essayez, vous verrez, ça soulage !