Le jeudi 22 janvier, j’étais invité à Langon, à une réunion des conseils d’administration des établissements hospitaliers publics et privés du Sud-Gironde…où l’ARH (le super-préfet de la santé) nous a expliqué qu’il fallait nous regrouper dans un établissement unique : maison de retraite, hôpital psy, hôpital privé…(tous ensemble ! tous ensemble ! eh !eh !) ; ce qui revient à mettre ainsi en pratique le projet de loi hôpital/santé/patient/territoire avant même son vote… (loi Bachelot)…