Les chemins des bords de Garonne mis en vente par la République le mois dernier...sont "un peu moins à vendre" cette semaine.

  • Est-ce l'effet de la pétition des Garonnais Avertis pour une Vallée Epicurienne et Solidaire ?
  • Est-ce l'effet de la lettre adressée aux services concernés par le maire de Saint Pierre d'Aurillac ?
  • Est-ce l'effet de mon cri de colère sur le blog et de l'alerte lancée auprès de nombreux élus ?

Toujours est-il que les services de l'ETAT font marche arrière (voir lettre jointe en annexe).
D'une part, ils donnent un temps de réflexion supplémentaire à la commune qui n'a plus le couteau sous la gorge et ils se posent même la question de la validité de la décision de mise en vente!!! qui pourrait être "rapportée", c'est à dire annulée car une partie de ces parcelles appartiennent au domaine public de l'Etat qui, lui, est inaliénable.
C'est pas beau ça...!!!...l'ETAT surpris en situation de braconnage et de trafic illicite sur les bords de Garonne.