Les collectivités locales sont frappées au portefeuille et la moitié d'entre elles dans notre canton vont recevoir des dotations de l'Etat inférieures à celles de l'an passé ; du jamais vu à ce jour !
Mais dans le cadre de la RGPP (Révision Générale des Politiques Publiques), on se tourne en permanence vers les communes et communautés de communes déjà en grande difficulté pour financer les services publics, pour servir d'amortisseur social, pour sortir de la crise : il nous faut faire plus avec moins.
Après le bureau de poste payé par la commune, on nous annonce les maternelles payantes et...(voir courrier joint en annexe) on nous appelle à l'aide, avec vos impôts pour désengorger les urgences de l'hôpital, sauver des vies et rendre attractif le territoire en finançant un service efficace de gardes de nuit sur le secteur de Langon.
Franchement, je suis abassourdi. Quoi faire pour un élu ? ce dilemme est culpabilisant :
1) Soit on refuse de payer...mais :

  • peut-on refuser d'aider à "sauver des vies"?
  • peut-on refuser d'aider à "la fréquentation de l'école" pour un enfant de maternelle?
  • peut-on décider d'accepter la fermeture de la poste alors que tant de gens en ont un besoin vital ?

2) Soit on augmente les impôts pour payer quand même mais, beaucoup de gens sont pressés comme des citrons ! on enlève du pouvoir d'achat et on aggrave la crise.
3) Soit on démissionne et on abandonne son mandat d'élu, mais c'est "déserter" le terrain devant les difficultés de la gestion, comme le font certains "candidats protestataires" aux élections qui ne veulent surtout pas être élus,
4) Soit on "rouspète" mais on le fait quand même, mais c'est l'accompagement de la crise pratiqué par les élus qui veulent être réélus.

Alors dîtes moi, aidez moi, donnez moi votre avis soit dans les commentaires de ce billet, soit par mail : michelu@wanadoo.fr

Sérieux, j'ai besoin de vos conseils d'autant plus que la somme demandée avoisine les 1€ par habitant soit près de 10 000€ pour la communauté de communes.
Merci d'avance.