Dans un récent billet je disais ma colère face aux références à l’écologie qui submergent notre vie quotidienne.
Depuis la semaine dernière, ça s’aggrave méchant : j ’ai cru rêver en voyant à la télé que les supermarchés proposaient des stylos biodégradables pour la rentrée. J’ai même entendu une ménagère poussant son caddy déclarer :
«chi cha peut chauver la planète, che veux bien mettre un euro de plus… !!! »
Même localement les médias vendent du bio à tour de bras…témoin cet article de sud-ouest (à lire en annexe) de mercredi en pages locales, avec pour titre sur quatre colonnes : « le chant tout bio ».
Je n’ai rien contre le plain-chant et le chant grégorien. Je n’ai rien non plus contre le nom du groupe : « les chantres de Saint Hilaire »(cachez ce saint que je ne saurais voir, disait un ancêtre à moi) ; cependant, sans déconner, jugez par vous-même en visionnant la vidéo du spectacle

Vous trouvez ça bio, vous ?