Abie Nathan est mort hier matin. Il fait partie de ces hommes exceptionnels à qui j’ai toujours rêvé de ressembler…que j’ai toujours admiré ; peut-être parce qu’à quelques jours près, il a l’âge de mon père…

Hélas, trois fois hélas, pas un journal ne parle ce matin de l’extraordinaire destin de ce pacifiste israélien…ancien pilote de la RAF…émigré en Israël dès 1948…qui atterrit en 1965 en Egypte dans un vieux coucou pour parler à Nasser… Pour occuper les colonnes de nos journaux, il vaut mieux être terroriste…pas un pacifiste, car là, il n’y a rien à voir, rien à dire,… allez,… circulez…

En dernier hommage à ABIE, je vous propose de faire un petit tour sur le site de la paix maintenant…une organisation pacifiste israélienne…