On aurait pu croire à un mauvais rêve mais on est au coeur de la réalité. Je vous invite à lire attentivement cette déclaration du ministre Marleix notamment le point I/2 (mesure phare de simplification) qui traite de la création de communes nouvelles.
Ouvrez grand vos yeux et vos oreilles car il est dit et écrit noir sur blanc qu'un dispositif financièrement incitatif visera à la création de communes nouvelles entre la totalité ou une partie des communes d'une EPCI... Les communes et les maires (éventuellement les conseils) pourront perdurer sous forme de commune et maire délégué.
Pour parler clairement, seules les communes qui fusionneront (c'est le terme juste ) auront de l'argent, les conseils municipaux n'existeront plus et le maire des petites communes sera "délégué" par le maire de la commune nouvelle et non plus élu par la population.
Tout ça c'est pour demain, ça va commencer à se discuter dans les prochains jours. Mesure-t-on les conséquences de ce coup d'Etat pour notre vie quotidienne?