Tous les jours, je rencontre dans la vie sociale, associative ou sur les bords de la Garonne des jeunes et moins jeunes retraités qui respirent la vie à plein poumons après avoir travaillé «toute une vie».
Ils marchent en petits groupes, pêchent, donnent un coup de main à l’aide alimentaire ou pour garder les petits-enfants et formulent à longueur de journée le plaisir qu’ils ont de vivre ainsi leur retraite, d’avoir du temps, de « quoi vivre » et de pouvoir choisir leur temps.
L’attaque contre « LA RETRAITE » est en ce sens un véritable recul de civilisation qui se profile. Laisser la victoire sans mener bataille serait un encouragement sans précédent pour laisser le champ libre à une vision marchande et libérale de « l’existence humaine ».
C’est également une formidable arnaque idéologique pour nous persuader qu’il faut se résigner à « perdre notre vie ». Raison de plus pour ne pas battre en retraite sur le double terrain de l’action et du débat.
Je vous propose plusieurs rendez-vous pour agir et mieux comprendre. Vous avez l’embarras du choix :

En prime les arguments du PC, en attendant la proposition de loi que députés PCF et Parti de Gauche vont déposer mardi et que je vous enverrai…immédiatement !
Mais comme on est dimanche, n’oublions pas que le week-end est aussi fait pour rigoler