Je viens ce matin de lire la déclaration suivante dans sud-ouest :
« grâce au repos dominical chacun dispose du temps pour se reposer, vivre en famille, rencontrer les autres, avoir une vie sociale et bénéficier des diverses propositions culturelles, sportives, etc…qui lui sont offertes ». Je suis 100% d’accord… !!!
Depuis une dizaine d’années que grandit mon fils, j’ai un souvenir inoubliable de ces (trop) rares dimanches où nous sommes tous réunis… quand maman ne travaille pas et…quand papa n’a pas de réunions ou autres inaugurations/commémorations…des moments de rêve, de complicité, de rigolade, de partage, de grands instants vie…des moments prémonitoires aussi d’un avenir serein et d’une société fraternelle que j’ose à peine imaginer aujourd’hui…
Or, cette déclaration est celle de Mgr Jean Pierre-Ricard archevêque de Bordeaux…reprenant des termes d’une conférence épiscopale…c’est en sorte une version chrétienne de « la bourse ou la vie » du PCF… D’ailleurs ajoute cet homme de foi « Une société qui ne reconnaîtrait plus le repos dominical pour tous est une société qui serait totalement soumise aux exigences de l’économie et de la consommation ».
Quoi d’autre ajouter ?