Bienvenue sur le blog de
michel hilaire...

Mot clé - voeux

Fil des billets

Des dizaines de vœux...

Merci pour tous vos vœux...reçus par dizaines et qui m'ont tous beaucoup touchés...celui là particulièrement original mérite une mention :

?

VŒUX POUR 2012

Cette année encore, nous l’avons supporté
Alors que, dans tout le pays, la colère montait

Sans attendre 2012, nous aurions pu le démettre
Si les juges n’étaient pas si soumis à leur maître
Emporté par les affaires, discrédité, démasqué. . .
Tous, nous aurions vibré à le voir débarqué
Oubliant les tourments causés par ses outrages
Il aurait été festif de tourner cette page

Par malheur, il est là, il continue à nous narguer
A Paris, en province, il voudrait nous embringuer

Ultime campagne, ultimes promesses à la nation
Vers le néant redoublé d’une bien triste ambition
Cette fois, c’en est trop, il faut stopper Sarko

Ô rage, ô espoir, entendez vous tous ces échos
Nul doute, 2012 doit sonner la fin de ce fieffé cabot

 

Là où il y a une volonté, il y a un chemin...

Voeux_2011_SO.jpgSud-Ouest du mercredi 19 février (Saint Marius) rend compte de la traditionnelle "cérémonie" des voeux de la Commune de Saint- Pierre d'Aurillac.
Découvrez ce compte rendu du journal Sud-Ouest car il me paraît.... très....très intéressant :

  • d'abord pour la manière dont le maire, Jean Corbanèse, nous rend compte des affaires du monde et de la commune, du local au global, avec courage, détermination et franchise....sans tabou ni fausse pudeur...
  • ensuite parce qu'il finit en me souhaitant bon vent pour les cantonales et j'apprécie vraiment ce soutien !
  • enfin parce que cet article (avec photo couleur ) côtoie un autre article (en noir et blanc celui-là) parlant des voeux de mon collègue Bernard Fath Conseiller Général et maire de Léognan qui a insisté sur cette citation très juste:"Là où il y a une volonté, il y a un chemin" sans cependant nous préciser d'où il tenait le propos.
    Au fait savez-vous qui a dit ça ?

C'est Vladimir Oulianov Illitch...appellé Lénine par ses camarades !
Décidément, le monde est en pleine mutation.